vieux-chienDans 2 mois, j'aurai 17 ans. Pas mal non ? Il paraît qu'il faut multiplier ça par 7 pour obtenir l'équivalent de l'âge d'un humain. Je vous laisse faire le calcul ?

Mais c'est triste de vieillir.

Je ne vois plus grand-chose. Au point que, dans la pénombre, je n'arrive parfois pas à retrouver mon panier. Je me suis même perdu dans le jardin.

Je blanchis, je blanchis. Pire que mon maître. C'est dire...

Je suis sourd comme un pot.

Je ne mange guère plus que du "mou". Même le schmakos est devenu compliqué à mastiquer. Pourtant, j'aime toujours autant ça. Je galère, mais j'aime trop ça pour m'en passer !

Je me traîne de plus en plus, pour aller faire ma commission ou même pour une petite balade.

Pour faire pipi, je n'arrive plus à "lever la patte". Je fais ça comme un chiot. C'est triste.

Ne me demandez plus de monter des escaliers : c'est au-dessus de mes capacités, dorénavant. Je ne risque plus d'aller me blottir en douce sur le canapé : trop haut pour moi.

Et le pire de tout : je commence à être, euh, un peu incontinent. Et pour ne rien vous cacher, je me fais pipi dessus, la nuit surtout. Oh, pas beaucoup. Certes. Mais quand même, ça fait désordre. Mes maîtres sont indulgents, ils ne me fâchent pas. Ils me lavent un peu plus souvent, et je les en remercie. Parce que je chlingue un peu, avec tout ça...

Je ne suis plus que l'ombre de moi-même.

Pourtant, je vous ferai toujours la fête (dès que je vous aurai reconnus). Oh, bien sûr, c'est nettement moins expressif qu'il y a quelques années. Mais le coeur y est toujours.

Ce vieux coeur qui ne m'a pas encore lâché.

Allez, cap sur mes 17 ans !